L’homéopathie, soin efficace ou simple effet placebo?

Tout d’abord, contrairement à une idée répandue, l’homéopathie n’est pas la médecine par les plantes. Ce n’est pas la phytothérapie (médecine par les plantes), ni l’aromathérapie (médecine par les huiles essentielles). La médecine dite « classique » utilise d’ailleurs beaucoup la phytothérapie ou l’aromathérapie, de nombreux principes actifs ayant été découverts à partir de plante.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’homéopathie, si ce n’est pas la médecine par les plantes? Et bien il s’agit de l’idée que la « médecine homéopathique », comme son nom l’indique, pense qu’il faut soigner « le mal par le mal ». L’inventeur de l’homéopathie, Samuel Hahnemann, à eu l’idée qu’une plante qui donne des nausées doit être utilisée pour guérir les nausées, par exemple. Mais pour ne pas aggraver les nausées, elle doit être diluée.

L’homéopathie repose sur trois principes :

La similitude : Pour soigner un mal, il faut utiliser un produit qui provoquerait le même mal chez un sujet sain.

La dilution : La substance provoquant le mal doit être diluée à l’extrême, (souvent au point qu’il n’en reste même plus du tout dans la granule)

L’individualisation : Le traitement doit être individualisé, il dépend énormément du patient. Par exemple, mercurius solubilis, qui est censé soigner les angines, marche mieux si l’individu aime le beurre…

Voici un exemple de préparation de somnifère homéopathique…

Le problème c’est que la dilution est telle qu’il ne reste qu’une quantité infime du produit de départ, voire plus de produit du tout.

Les dilutions se comptent en CH (centésimale hahnemannienne) ou en K (korsakovienne). Il s’agit de deux méthode différentes, mais 1 CH, comme 1 K, représentent une dilution par 100. La solution mère est diluée 10^2CH fois. Par exemple, une solution à 8 CH est une solution diluée 10 000 000 000 000 000 fois. une goute d’eau dans le lac Léman… L’univers est composé de 10^80 atomes, une solution de 40CH correspond donc à un atome dans l’univers.

Laissez moi vous parler un peu chimie… une mole représente 6,02 10^23 entités. Par exemple, dans une mole d’eau, qui pèse 18 grammes, on a 6,02 10^23 molécules. Si on part d’une mole du produit qui provoque le mal, ce qui est une hypothèse tout à fait crédible, on a donc moins d’1% de chance qu’il reste une molécule de notre produit de départ à partir de 13CH.

De plus, plus aucun produit dans le monde n’est dangereux s’il est dilué à plus de 4 CH. (4CH, c’est en gros une goûte dans une piscine de jardin). C’est pourquoi, les produits homéopathique peuvent être mis sur le marché sans avoir à prouver leur non-toxicité s’ils sont dilués à partir de 4CH.

Du coup, une granule de plus de 13 CH, vous avez plus de 99% de chance que ce ne soit que du sucre… Et ça fait cher le sucre… Même si on a la chance de vivre dans un pays ou on rembourse 30% des bouts de sucre \o/ … Et je vous laisse imaginer le produit contre les états grippaux à 200 CH… Moins de chance de trouver une molécule que de gagner 30 fois de suite au loto…

L’homéopathie, n’a jamais réussi à prouver un effet supérieur à l’effet placebo, et est basée sur des dilutions ridicules… C’est pour ça que je ne l’utiliserai pas pour me soigner.

Du love neuroatypique sur vous !!

Sébastien.

 

Publicités

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s